L’alcool désinhibe, rend tout-puissant, décuple les sensations. Un petit verre pour oublier ses soucis, un apéro qui l’air de rien se prolonge… Où se situe la frontière entre bien boire et trop boire ? À quel moment l’alcool prend-il trop de place dans notre vie? Stéphanie Braquehais répond à ces questions dans un récit intime, Jour Zéro, publié chez L’Iconoclaste.

Elle raconte avec humour les réactions de ses proches lorsqu’elle annonce qu’elle ne boit plus d’alcool. Ah bon t’es malade ? T’es enceinte ? tant faire le choix de ne plus boire d’alcool est perçu comme une bizarrerie de nos jours. Son récit plein de fraîcheur et d’auto-dérision a un effet miroir qui pousse le lecteur à se poser des questions sur sa propre consommation et sur la place que prend l’alcool dans nos relations et notre société.

Elle s’intéresse aux neurosciences pour comprendre les ressorts de l’addiction au féminin, le rôle de l’alcool sur le rapport au corps et la sexualité. Elle analyse les stratégies marketing des alcooliers dont le chiffre d’affaires repose en grande partie sur les gros buveurs et les messages subliminaux de la publicité qui associe la réussite ou le style au fait de boire de l’alcool.

« Quand je buvais, je me situais dans cette zone grise où évoluent des millions de personnes que l’on qualifie selon l’humeur de bons vivants ou de gros buveurs. L’opposition alcoolique/pas alcoolique est trop binaire, caricaturale. Elle rate un paquet de nuances dans la palette des gris et m’a empêchée pendant longtemps, tout comme un grand nombre de gens, de m’interroger sur ma relation à l’alcool. La logique était la suivante : si je n’étais pas un gros déchet intoxiqué, c’est que je ne devais pas avoir de problème avec ma consommation. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s